carte welcome

Avec toute réservation, 1 an d'adhésion offert à la Carte Avantages Welcome.

10 000 offres sport et culture partout en France ainsi que 10% de remise sur vos futures réservations Welcome !

carte 30

Camping de Graniers

Les Montagnes bleues 

Les Cévennes se déploient en plateaux recouverts de tourbières. L’Aigoual à 1567 mètres et le mont Lozère à 1699 mètres en sont les gardiens. Les moutons aiment y paître, les oiseaux s’y nicher et les randonneurs à pied, en VTT ou à cheval s’y promener. De profonds ravins ont creusé le versant méditterranéen en valats. Le schiste est lacéré de crêtes, ou serres, qui s’élargissent sur le côté ouest, plus doux. Les hautes  vallées ont l’allure alpestre avec des eaux vives riches en truites et des pentes gazonnées parsemées de pommiers. Entre les pays cévenols et méditerranéens, les prairies des vallées ensoleillées côtoient des cultures en terrasses (vignes, oliviers, mûriers et lavande). C’est là que les anciennes magnaneries et filatures sont les plus nombreuses.

Au fil de la soie

L’élevage du ver à soie date du 13ème siècle. Son essor en Cévennes fut sous le règne de Henri IV, grâce à l’agronome Olivier de Serres et au pépiniériste nîmois Traucat. C’est à partir de 1709 que la châtaigneraie cévenole, détruite par un hiver rigoureux, fut remplacée par le plat favori du ver à soie : Le mûrier. L’ère de “l’arbre d’or” suppléa ainsi celle de “l’arbre à pain”. Un savoir-faire qui traverse les siècles. Bien que certaines méthodes ont évolué, la sériciculture a toujours été une activité importante dans les Cévennes avec un des plus importants centres de production de soie au monde. Depuis plus de trente ans, la société Soieries des Cévennes s’est spécialisée dans le travail de la soie. L’atelier artisanal, situé à Monoblet dans les Cévennes, est l’un des rares ateliers dans lequel on continue, selon la tradition industrielle locale, à tricoter le jersey de soie. Une fois tricotée, la maille passe délicatement entre les mains des couturières pour en faire d’agréables vêtements dont vous apprécierez la douceur, le lustre, la résistance, la finesse et le pouvoir isolant que procure la soie.

Anduze se niche dans un écrin de verdure, au débouché de la porte des Cévennes qui s’ouvre sur les vallées des Gardons

C’est la dernière ville de la plaine et la toute première des montagnes. Les vacanciers aiment s’y promener pour musarder sur les marchés, flâner entre les étals de fruits et légumes, acheter les pélardons ou encore succomber à la finesse des poteries vernissées. Si le petit patrimoine tels que la Tour de l’Horloge, le temple protestant et les ruelles de la vieille ville attirent la curiosité, la poterie d’Anduze est un incontournable. Le musée de la Musique avec des démonstrations musicales qui permettent de découvrir la multiplicité des techniques et des sons, est une surprise. Le train à vapeur qui suit la ligne de chemin de fer entre Anduze, Générargues et Saint-Jean-Du-Gard est un Must. Il passe par la fameuse bambouseraie de Prafrance, suit ou traverse les Gardons et vous emmène dans des paysages à couper le souffle. Le parc exotique de la Bambouseraie est vraiment très surprenant dans les Cévennes. Créé en 1885 par Eugène Mazel, jadis parti en Extrême Orient étudier les mûriers et la culture de vers à soie, cet espace est un véritable havre de paix et de fraîcheur qui allie nature et romantisme. La forêt de bambous devient par endroits une véritable jungle ponctuée de bambous, de séquoias, de palmiers, de tulipiers et d’espaces aquatiques où vous pourrez observer des carpes japonaises.

La grotte de Trabuc est la plus grande grotte des Cévennes

Elle fut habitée à l’époque néolithique et servit de demeure aux romains au commencement de notre ère. Pendant les guerres de religion, des camisards se réfugiaient dans ses galeries avec des cachettes sûres. On y pénètre aujourd’hui par un couloir artificiel de 40 mètres de long. Vous découvrirez la salle du Gonget sa grande draperie en oreilles d’éléphants qui résonne comme un instrument de musique. Vous admirerez les gours, bassins formés par des barrages de calcites, les fistuleuses, coulées colorées de cristaux d’aragonite … La surprise sera à son apogée lorsque vous découvrirez le remarquable paysage souterrain avec les Cent mille soldats, concrétions exceptionnelles formées dans les gours, et qui évoquent la grande muraille de Chine.

Le cirque de Navacelles

C’est le site le plus prestigieux de la vallée de la Vis, entre les causses de Blandas et le Larzac. Il se présente comme un immense et magnifique méandre, profondément encaissé, aux parois presque vertigineuses. A l’origine la Vis enserrait un petit promontoire puis l’a abandonnée, là où s’est implanté le hameau de Navacelles. De là vous visiterez Vissec, un endroit perdu avec un caractère tout à fait insolite, le cirque de Vissec, avec la vue dégagée sur le canyon, Navacelles, à 325 mètres d’altitude, la Baume-Auriol avec des panoramas incroyablement magnifiques et les gorges de la Vis. Les départs de randonnées sont nombreux et vous offriront de nombreuses occasions de dépaysement pour un séjour en harmonie complète avec la nature qui vous entoure.

Documentation à télécharger

Pour préparer plus en détails votre séjour, rendez-vous pages Camping, Hébergements et Thématiques.

Le guide Welcome

Des articles pour vous aider dans la préparation de vos vacances !

En groupe, en famille ou en solo

N'hésitez pas à demander un devis sur mesure !

Demander un devis