carte welcome

Avec toute réservation, 1 an d'adhésion offert à la Carte Avantages Welcome.

10 000 offres sport et culture partout en France ainsi que 10% de remise sur vos futures réservations Welcome !

Patrimoine Mondial #3 : Le Mont Saint-Michel et sa baie

Dans le cadre d’une série spécialement consacrée aux sites français reconnus au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, nous vous proposons de découvrir une à une les destinations françaises exceptionnelles, préservées en tant que patrimoine de l’humanité. Nous continuons cette série avec l’un des premiers sites reconnus en 1979, le Mont Saint-Michel et sa baie.

Entre Normandie et Bretagne, le Mont Saint-Michel s’élève vers le ciel et vit au rythme des marées. Surnommée la “Merveille de l’Occident”, la baie accueillant cet îlot rocheux est coiffé d’une abbaye bénédictine de style gothique à la silhouette singulière. Le site est un véritable joyau du littoral français. L’alliance remarquable du site naturel et de l’architecture, la coexistence de l’abbaye et du village fortifié sur l’espace resserré que constitue l’îlot, mais aussi la riche histoire du christianisme médiévale, ont fait du Mont Saint-Michel l’un des premiers sites français à avoir été reconnu par l’UNESCO, comme étant porteur d’une valeur universelle exceptionnelle.

Un peu d’histoire

C’est en 709 que l’évêque d’Avranches fit construire la première église en l’honneur de l’archange Michel. Le Duc de Normandie y installera une communauté de bénédictins en 966. La construction de l’abbaye telle que nous la connaissons aujourd’hui, s’est ensuite étalée de l’époque romane du XIème siècle jusqu’au XVIème siècle. Mais ce sont les bâtisseurs de l’époque gothique qui lui donneront son allure élancée et aérienne, ainsi que ses volumes ajourés. En s’adaptant à un site naturel très difficile, les architectes et compagnons des différents siècles ont réalisé un tour de force technique et artistique. Des constructions militaires et le développement des murailles réalisés lors de la guerre de cent ans, permettront au Mont de résister à un siège de plus de 30 ans.

Village fortifié du Mont Saint-Michel

L’histoire mouvementée du lieu devenu prison pendant la Révolution et sous l’Empire engendrera de nombreuses dégradations. Mais les restaurations de grande qualité réalisées au XIXème siècle ont finalement permis de rendre à l’abbaye son prestige d’antan. La flèche sera quant-à-elle ajoutée en 1897.

Le Mont Saint-Michel aujourd’hui

Depuis toujours, l’abbaye est un lieu de pèlerinage majeur de l’Occident chrétien. Mais il est aussi un des centres de la culture médiévale où furent produits et conservés de nombreux manuscrits. Si le Mont et sa baie demeurent aujourd’hui l’une des étapes des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle pour les pèlerins du Nord de l’Europe, il faut bien reconnaître que ce sont principalement des touristes profanes qui foulent désormais les ruelles du village. Le Mont-Saint-Michel et sa baie constituent d’ailleurs le site touristique le plus prisé de Normandie. Il est même l’un des dix sites les plus fréquentés de France, avec près de deux millions et demi de visiteurs chaque année.

Le Mont Saint-Michel est ses visiteurs

Un site naturel exceptionnel

Ce lieu recèle des trésors architecturaux et patrimoniaux uniques. Mais il est également un site naturel exceptionnel, soumis au plus grandes marées d’Europe. Les paysages, les couleurs et les émotions sont toujours au rendez-vous quand s’élève sur l’horizon la silhouette si reconnaissable du Mont Saint-Michel. En 1886, Gustave Flaubert décrivait d’ailleurs ce paysage idyllique dans son ouvrage Par les chants et par les grèves.

“La route de Pontorson au Mont-Saint-Michel est riante à cause des sables. L’horizon vide se prolonge, s’étale et finit par fondre ses terrains crayeux dans la couleur jaune de la plage… Des langues de sable, longues, aplaties l’une sur l’autre, se rident comme une onde sous de grandes couches… Les flots sont si loin, si reculés qu’on ne les voit plus.”

Découvrez le Mont Saint-Michel comme vous ne le verrez certainement jamais… John Williams a reçu les autorisations pour filmer le Mont pendant la période de confinement d’avril 2020.

Dans cette vidéo, c’est un paysage et un village désertés de ses visiteurs qui s’offrent aux spectateurs.

La rédaction

Lire aussi sur le même sujet :
Saisissez l’occasion de découvrir l’un des 45 sites français classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO