Fragiles et précieuses, les forêts de France méritent notre respect

Avec les beaux jours, l’appel de la forêt se fait plus pressant. Balade à pied ou à cheval, sortie vélo, running, flânerie et découverte en famille, constituent les petits plaisirs des week-ends ensoleillés. Dans les Landes, à Fontainebleau et Rambouillet, dans la haute-vallée de la Chevreuse, dans les Alpes ou les Pyrénées, les forêts de France abritent une riche biodiversité. Elles contribuent à l’équilibre de notre environnement.

En plaine, en montagne et sur le littoral, nos forêts sont d’une extraordinaire diversité. Les forêts de France se composent de 138 essences d’arbres. Les chênes, hêtres et châtaigniers sont les feuillus les plus représentés. Dans la grande famille des résineux, ce sont les pins maritimes et sylvestre, les épicéas et les sapins qui sont les plus abondants. À ces sept essences principales s’ajoutent les merisiers, tilleuls, érables, charmes, alisiers, trembles, frênes, et aulnes. Tous ces arbres abritent une faune et une flore abondantes. Dans les forêts de métropole, vivent en effet 73 espèces de mammifères, 120 espèces d’oiseaux, des dizaines de milliers d’espèces d’insectes et d’arachnides, et pas moins de 30 000 espèces de champignons !

Un poumon vert

Dans l’hexagone, la forêt gagne du terrain et c’est une excellente nouvelle ! 17 millions d’hectares de forêt constituent le poumon vert de notre pays. La forêt joue un rôle majeur pour la préservation de l’environnement. Elle contribue par exemple à la filtration des eaux de pluie et de ruissellement. Une forêt en bordure d’eau absorbe par ailleurs jusqu’à 80% des nitrates, 70% des phosphates et 70% des sédiments. Grâce à la photosynthèse, la forêt absorbe également le dioxyde de carbone et rejette de l’oxygène. On estime qu’en France, 70 millions de tonnes de dioxyde de carbone sont piégés chaque année par la forêt, ce qui contribue à la lutte contre le réchauffement climatique.

Cerf élaphe dans une forêt

Un rempart contre les risques naturels

Les forêts protègent les populations des risques naturels, que sont les inondations, les glissements de terrain, les avalanches, ou encore les effets du vent. Si la majorité des forêts se trouvent en plaine, les forêts des littoraux méditerranéen et atlantique jouent un rôle majeur contre l’érosion et l’ensablement. 380 kilomètres de cordon dunaire répartis sur 7 départements sont aujourd’hui protégés par l’Office National des Forêts. En montagne, les forêts préviennent les avalanches, les chutes de pierre et les glissements de terrain. Elles abritent également les sources des plus grands fleuves d’Europe.

Une ressource à préserver

Le bois est une ressource naturelle renouvelable primordiale dans nos sociétés. Chauffage, construction, ameublement, emballage, isolation… Nombreux sont les usages du bois. Grâce à l’ONF et à la conscience aiguisée des sylviculteurs, cette ressource est gérée dans les règles du développement durable, et prélevée dans le respect de l’accroissement naturel des forêts.

La charte du promeneur

Mais au-delà de son intérêt écologique et économique, la forêt fait tout simplement le bonheur de nombreux marcheurs, cyclistes et cavaliers, tous impliqués dans la préservation de cet espace naturel d’exception. Car en forêt, la responsabilité de tous est engagée. La protection des espaces naturels est la priorité de l’Office National des Forêts, qui a mis en évidence les point de vigilance à connaître afin que la forêt demeure un sanctuaire préservé, où promeneurs et animaux évoluent en toute sécurité. Pour aider les visiteurs à protéger les forêts de France, l’ONF a édité la charte du promeneur, “J’aime la forêt : ensemble, protégeons-là !”.

La charte révèle les dangers qui menacent nos forêts, tels que les déchets, les feux, les cueillettes et ramassages anarchiques, les véhicules à moteur, la circulation en dehors des chemins et sentiers balisés, ou encore la présence non surveillée des animaux de compagnie. La forêt est précieuse et fragile. Il convient d’adopter les bons réflexes pour la préserver. Avant vos promenades, n’oubliez pas de consulter la charte du promeneur.

Promeneurs en forêt

La rédaction

Lire aussi sur le même sujet : 
En forêt, adoptez les bons réflexes