Au fil de l’eau, sur les plus beaux canaux de France

Qui n’a jamais rêvé de naviguer au fil de l’eau et au rythme des écluses sur les canaux de France ? Laissez-vous enfin charmer par la découverte de la France des campagnes à seulement 6 km/h.

Les amoureux du temps long sont comblés sur les canaux de France. Place à la déconnexion, à la lecture et au farniente. Sur les canaux, le stress et la vitesse n’ont aucune place. Les journées s’égrainent paisiblement à travers les plaines et les vallons. Seuls les passages d’écluses viennent troubler la quiétude des passagers. La France est riche du plus vaste réseau de voies navigables d’Europe. Nous vous proposons donc aujourd’hui un tour d’horizon des canaux de nos régions, à découvrir dès la fin du confinement.

Le canal du midi

De Toulouse à la Méditerranée, le canal du Midi est un ouvrage d’art exceptionnel. Il fût en effet le plus grand chantier du XVIIème siècle, orchestré par son concepteur Pierre-Paul Riquet, sous le contrôle de Colbert et Louis XIV. Tout au long de ce paisible et ombragé canal, les villages typiques, les demeures de charmes et les paysages enchanteurs font le bonheur des navigateurs. Il est d’ailleurs le plus fréquenté de tous les canaux de France.

Le canal du Midi est le plus connu des canaux de France
Canal du Midi

Le canal de l’Ourq

Dans le bassin Parisien, le canal de l’Ourq relie Mareuil-sur-Ourq au bassin de la Villette à Paris. Le canal de l’Ourq, le canal Saint-Denis, le bassin de la Villette et le canal Saint-Martin constituent ainsi les 130 kilomètres du réseau des canaux parisiens. Fort apprécié des pêcheurs et des cyclistes, le canal offre aux citadins une parenthèse de sérénité et de verdure, loin de l’agitation de la ville.

Le canal de Nantes à Brest

Construit à la demande de Napoléon Bonaparte, le canal de Nantes à Brest a ouvert une voie de navigation à l’intérieur de la Bretagne. Il permettait autrefois le transport de marchandise à travers toute la région. Les chemins de halage sont désormais devenus des lieux de promenade à pied ou à vélo. Ils promettent ainsi des heures de dépaysement au coeur d’une nature préservée et accueillante.

De Nantes à Brest
Canal de Nantes à Brest

Le canal latéral à la Garonne

Poursuivons avec le canal latéral à la Garonne reliant Toulouse à Castets-en-Dorthe près de Bordeaux. Il a été édifié au XIXème siècle dans le prolongement du canal du Midi. L’ensemble des deux canaux forment alors le canal des Deux-Mers reliant la Méditerranée à l’Atlantique. Une soixantaine d’écluses, sept ponts-canaux et la pente d’eau de Montech font de cet ouvrage un joyau du patrimoine français.

Le canal de Briare

Le canal de Briare est l’un des plus anciens canaux de France. Il a la double particularité de relier la Loire et la Seine et d’être le premier “canal à bief de partage”, prototype de tous les canaux modernes. Le tracé long de 54 kilomètres est ponctué de 38 écluses à travers les vallées du Loing et de la Trézée.

Canal de Briare
Canal de Briare

Le canal de la Marne au Rhin-Est

Long de près de 400 kilomètres et fort de ses 178 écluses le canal de la Marne au Rhin, est également connecté à la Seine par le canal latéral de la Marne. Plusieurs ouvrages remarquables jalonnent ce canal. Le plan incliné de Saint-Mouis-Arzvileer, les trois tunnels, les ponts-canaux et l’écluse de haute chute de Réchicourt-le-Château sont particulièrement appréciés des navigateurs.

Le canal du Nivernais

Le canal du Nivernais relie pour sa part le bassin de la Loire à celui de l’Yonne. Ses deux ponts aqueducs, ses quatre écluses à double-sas, et ses trois longs tunnels ont fait la renommée de ce charmant canal. Il demeure d’ailleurs aujourd’hui encore, le deuxième canal le plus fréquenté de France.

Canal du Nivernais
Canal du Nivernais

La rédaction

Lire aussi sur le même sujet : 
Slow Tourisme : Découvrir la France à bord des trains d’autrefois