Réconciliez confinement et écotourisme grâce aux visites virtuelles

Est-il possible de réunir confinement et écotourisme ? Lors du premier confinement, nous avions recensé les grands sites et les musées de France qui proposaient des visites virtuelles en ligne. Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir l’application Google Arts & Culture. Vous pourrez ainsi visiter trois musées oeuvrant pour la préservation de la biodiversité.

Depuis 2011, Google Arts & Culture utilise la technologie Street View pour numériser en 3D l’intérieur des musées du monde entier. Partout à travers le planète, il est donc désormais possible de découvrir en haute définition, les oeuvres qui ont marqué l’histoire de l’humanité. 32 000 oeuvres de 151 musées différents ont ainsi été mises en ligne et sont accessibles gratuitement depuis la plateforme. Une manière de réconcilier confinement et écotourisme.

La National Gallery de Londres, la Galerie Tretiakiv, le Musée Van Gogh, le Musée Reina Sofia, le MoMA, le Musée de l’Histoire de France, le Metropolitan Museum of Art, le Musée du Quai Branly et bien d’autres musées d’exception se visitent donc désormais depuis son canapé. La Joconde, les Nymphéas, les Tournesols, mais aussi le squelette d’une baleine bleue, les peintures rupestres du canyon de Sierra à San Francisco, ou les dix lieux qui ont inspiré nos livres préférés sont mis à l’honneur sur le web grâce à cette technologie. Et plusieurs musées d’histoire naturelle ont également mis à disposition leurs collections en ligne.

Le Natural History Museum de Londres

Depuis le XIXème siècle, le Musée d’Histoire Naturelle de Londres se consacre à l’étude de la biodiversité et à l’histoire de la planète Terre. Aujourd’hui, plus de 70 millions de spécimens et d’objets y sont exposés. Un véritable trésor constitué de collections de squelettes, de fossiles, de roches et de plantes. Différentes sections du musée abritent des squelettes de dinosaures ou des reconstitution de dinosaures à taille réelle, ainsi que des collections d’animaux, notamment dans les salles de la biodiversité.

Le Museum des Sciences Naturelles de Belgique

Le Museum des Sciences Naturelles de Bruxelles situé dans le parc Léopold, fait partie de l’Institut Royal des Sciences Naturelles. Ses salles permanentes ont acquis une renommée internationale, grâce par exemple au troupeau d’iguanodons de la galerie des dinosaures, à la salle des coquillages et son aquarium tropical, ou encore aux salles de la Mer du Nord, des insectes, araignées et crustacés, et de l’impressionnante collection de minéraux, cristaux, pierres précieuses et météorites. Un incontournable à découvrir gratuitement en ligne.

Le National Marine Biodiversity Institute of Korea

À Seocheon-gun, en Corée du Sud, l’Institut national de la biodiversité marine est un organisme public chargé de préserver et conserver les ressources biologiques marines, ainsi que de réfléchir à une utilisation durable des ressources disponibles. Le bâtiment d’exposition “SeaQrium” présente au public plus de 7 000 organismes marins. L’institut est connu à travers le monde pour son extraordinaire et impressionnante tour de la vie. Cette tour de verre de huit étages atteint près de 24 mètres de hauteur. Elle contient de nombreux spécimens d’espèces marines, allant des algues aux invertébrés et aux vertébrés.

Confinement et écotourisme ? Si vous souhaitez que votre automne confiné rime avec culture et découverte, rendez-vous sur Google Arts & Culture pour admirer les merveilles de la nature.

La rédaction 

Crédit image éditoriale
Musée de Londres :
Shutterstock-CC / elRoce
Musée de Bruxelles : Shutterstock-CC / rook76

Lire aussi sur le même sujet :
Les visites virtuelles des nombreux sites majeurs de notre patrimoine vous attendent sur le web
Cinq idées pour tromper l’ennui sans trahir ses convictions pendant le confinement
Dix idées pour occuper ses enfants pendant le confinement