Parcs Nationaux de France #4 : Le Parc national des Pyrénées

Entre mer et océan, le Parc national des Pyrénées est un joyau du sud de la France. Un magnifique écrin riche d’une diversité de paysages, de sites naturels et culturels, mais aussi d’une biodiversité préservée.

Entre Occitanie et Nouvelle-Aquitaine, le Parc national des Pyrénées s’étend sur une centaine de kilomètres à cheval sur les départements des Hautes-Pyrénées et des Pyrénées Atlantiques. Créé en 1967 sous l’impulsion de Pierre Chimitz, le Parc assure la gestion des réserves naturelles du Néouvielle et de la vallée d’Ossau. Il communique par ailleurs avec son homologue espagnol le Parc national d’Ordesa et du Mont Perdu. Plus de 200 000 hectares sont ainsi préservés par les collectivités, les habitants et l’ensemble des partenaires.

Des sites naturels emblématiques

La totalité du coeur du Parc national se situe à des altitudes de 1 067 à 3 298 mètres. Il offre donc aux visiteurs des paysages montagneux de calcaire, de granit, de grottes, de lacs, de prairies, de forêts et de vallons boisés. Depuis plusieurs décennies, les projets de développement tels que les lignes à haute-tension ou les zones skiables ont été écartés. Cet effort a permis aux vallées d’Aspe, d’Ossau, d’Azun, de Cauterets, de Luz Gavarnie et d’Aure, de conserver leur authenticité.

Pic du midi d'Ossau

Pic du midi d’Ossau

Parmi les sites les plus visités, la haute vallée d’Aspe, la réserve du Pic du Midi d’Ossau, le pic du Balaïtous, le massif du Vignemale, les cirques de Gavarnie, Estaubé et Troumouse, ainsi que la muraille de Barroude font le bonheur des randonneurs et amoureux de la nature sauvage. Le site “Pyrénées Mont Perdu, cirques et canyons” a été inscrit sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco en 1997. Il a été reconnu pour son patrimoine naturel et culturel préservé depuis le Moyen-Âge.

Un témoignage culturel intact

Dans le Parc des Pyrénées, les archéologues ont trouvé des traces de l’occupation humaine de toutes les époques. Certaines remontent même jusqu’au Paléolithique. Depuis toujours et jusqu’à aujourd’hui, les habitants des lieux ont élevé des animaux pour assurer leur subsistance. Au coeur du Parc, les promeneurs renouent avec le passé, en découvrant l’authenticité des activités pastorales et forestières ancestrales.

Transhumance en famille dans le Parc National des Pyrénées

Transhumance en famille dans les Pyrénées

Les transhumances se poursuivent aujourd’hui de la même manière qu’il y a plusieurs siècles. Les paysages façonnés par l’homme, les pâturages, les prairies, les chemins et les villages sont un témoignage intact de la société montagnarde d’autrefois. Ce pastoralisme a traversé les siècles. Il est fondé sur la migration saisonnière des hommes et des bêtes.

Une biodiversité exceptionnelle

Plus de 40% de la diversité végétale française est présente sur ce petit territoire ! Pas moins de 2 500 espèces végétales peuplent cette biosphère préservée. Parmi elles, 200 espèces endémiques, telles que l’Androsace ciliée, l’Hélianthème des Pyrénées, la Vesce argentée sont visibles sur les massifs. Côté faune, le Parc recense 4 000 espèces différentes, parmi lesquelles 250 espèces de vertébrés. Gypaètes, vautours, aigles royaux, marmottes, isards, genettes, lynx et bien sûr les ours bruns réintroduits dans les années 90, sont les stars du Parc.

Isard des Pyrénées, Rupicapra pyrenaica

Isard des Pyrénées, Rupicapra pyrenaica

Visiter le Parc

Dans le Parc, la priorité est donnée au développement durable, à la protection des patrimoines, à l’excellence environnementale et à la sensibilisation du public. Le Parc national des Pyrénées est accessible depuis les villes de Pau, Oloron, Tarbes ou Lannemezan. Il est particulièrement propice à la randonnée et à la découverte du milieu. Des hébergements labellisés “Esprit Parc national”, tout comme des refuges de montagne accueillent les sportifs pour une ou plusieurs nuits. Il est également possible d’installer un bivouac entre 19 heures et 9 heures, mais seulement à plus d’une heure de marche des voies d’accès. Les randonneurs sont toutefois priés de respecter la réglementation du Parc, afin que ce lieu demeure intact et que les générations futures puissent continuer de l’apprécier.

Bivouac au coeur du Parc National des Pyrénées

La rédaction

Lire aussi sur le même sujet :
Laissez-vous tenter par une escapade dans l’un des magnifiques Parcs Nationaux de France