carte welcome

Avec toute réservation, 1 an d'adhésion offert à la Carte Avantages Welcome.

10 000 offres sport et culture partout en France ainsi que 10% de remise sur vos futures réservations Welcome !

Parcs Nationaux de France #1 : Le Parc National de Port-Cros

Sur la Méditerranée, au pied du massif des Maures, le Parc National de Port-Cros est un joyau préservé. Premier parc terrestre et marin d’Europe, cet exceptionnel territoire protégé offre une double-immersion au coeur d’écosystèmes magnifiques, et de l’histoire de notre pays.

Depuis 1963, l’archipel côtier des îles d’Hyères dans le département du Var, bénéficie d’un haut niveau de protection en raison du nombre d’espèces protégées accueillies en son sein, mais aussi de la richesse et de la diversité des vestiges qui s’y trouvent. Un concentré de biodiversité et d’histoire à quelques encablures seulement du littoral provençal. Le Parc National de Port-Cros comprend une grande partie de l’île de Porquerolles, les îles de Port-Cros et de Bagaud, l’îlot de la Gabinière et le rocher du Rascas, ainsi que les eaux environnantes soit 1 700 hectares terrestres et 2 900 hectares marins. L’île de Bagaud et l’îlot de la Gabinière sont des réserves intégrales, dont l’accès est strictement interdit.

Depuis 2016, Le Pradet, La Garde, Hyères, la Croix Valmer et Ramatuelle ont adhéré à la charte du Parc national et constituent l’aire d’adhésion. Le littoral de ces cinq communes du littoral varois est préservé et peuplé d’une faune et d’une flore particulièrement riches. Les paysages qu’offre ce littoral sont à couper le souffle.

Mérou sur l'île de Gabinière dans le Parc national de Port-Cros

Biodiversité du Parc National de Port-Cros

Les calanques et les criques du Parc National abritent de nombreuses espèces animales. Sous la surface, le roi mérou et son calme légendaire se laissent découvrir par les plongeurs. Les grandes nacres, la posidonie et le coralligène… Ainsi que 180 espèces de poissons, 265 espèces de crustacés et nombre d’éponges. Mais aussi oursins et coquillages, soit plus de 300 espèces en tout, vivent au coeur de cet écosystème exceptionnel. En apnée ou en bouteilles, les plongeurs s’émerveillent ainsi de la richesse de cette biodiversité. Sur terre, les marcheurs ne sont pas en reste. Ils peuvent découvrir 12 espèces de mammifères, 177 espèces d’oiseaux et une multitude de reptiles, batraciens, insectes et arachnides. Certaines espèces endémiques bénéficient d’une surveillance particulière.

Les cétacés croisent au large du Parc national de Port-Cros

Depuis 1999, le sanctuaire Pelagos protège les mammifères marins de Méditerranée. Rorquals communs, cachalots, ziphius, globicéphales noir, dauphins de Risso, grands dauphins, dauphins communs, dauphins bleu et blanc ou encore phoques moine, nagent au large des îles varoises. Une merveille de la nature, protégée par des passionnés. La création du sanctuaire Pelagos a véritablement porté les regards du Parc vers le large, où vivent en toute liberté une diversité d’espèces de cétacés.

Patrimoine historique

Vestiges romains, épaves et forts militaires sont les témoins silencieux d’un passé tumultueux. Sur l’île de Porquerolles et l’île de Port-Cros, pas moins de 18 forts et batteries révèlent le passé militaire des lieux. Parmi eux, l’Estissac à Port-Cros et Sainte-Agathe à Porquerolles, sont ouverts au public. Au fond de l’eau, les épaves témoignent du commerce antique. L’épave du Lequin est absolument unique en raison de sa cargaison. Elle transportait en effet des vases grecs destinés à la vente en Extrême-Orient. En ce qui concerne les deux épaves de la Palud, l’une d’elles exportait des vins gaulois depuis Marseille. L’autre acheminait une livraison d’amphores venant d’Afrique du Nord et de Méditerranée orientale.

Fort sur l'île de Port-Cros

La flûte “La Baleine”, découverte en 1979 raconte quant-à-elle une histoire bien plus tardive. Celle du Commandant de la flûte de la marine de Louis XIV, “la Baleine”. Le marin abandonna le navire après l’avoir incendié au cours d’un combat très inégal, contre plusieurs navires de la flotte anglo-hollandaise.

Plus de 50 ans de projets d’envergure

Depuis 1963, de nombreux projets ont été initiés au sein du Parc, qui est peu à peu devenu un territoire de recherche scientifique majeur et un centre de documentation et d’archives important, dont la base de données est disponible en ligne. Le Parc soutient et développe nombre d’initiatives ayant un lien avec le patrimoine naturel, culturel et paysager. Le premier sentier sous-marin de France a vue le jour à Port-Cros dans la baie de la Palud. À Port-Cros, les populations de mérous, les cétacés et les herbiers de posidonie sont protégées et étudiées avec soin. Des inventaires des populations sont réalisés régulièrement. C’est également à Port-Cros que la dévastatrice et envahissante Caulerpa taxifolia exotique a été découverte. Des années de recherches et d’efforts ont toutefois permis de l’éradiquer.

Retrouvez en vidéo de l’histoire du Parc National de Port-Cros, ainsi que le récit des nombreuses initiatives et projets développés en son sein depuis 50 ans.

La rédaction

Lire également sur le même sujet :
Laissez-vous tenter par une escapade dans l’un des magnifiques Parcs Nationaux de France