Trek : 18 mois à 4 km/h le long de la diagonale du vide

Mathieu Mouillet est photographe, rédacteur de guides de voyage et spécialiste de l’e-tourisme et de la communication digitale. Il a entrepris un road-trip à pied, à vélo, en raquettes et à montgolfière, à travers les endroits les plus secrets de France. Une traversée de la diagonale du vide “pour découvrir autrement le plus beau pays du monde”.

Le premier voyage au long cours de Mat a tout simplement été un tour du monde à vélo ! 25 000 kilomètres et 18 mois de voyage pour découvrir les musiques du monde. Un autre défi s’est ensuite offert à lui avec son “voyage exotique en France” le long de la diagonale du vide. Des Ardennes au Pays Basque, Mat a souhaité privilégier les rencontres et le voyage lent, en dehors des sentiers battus.

“Un road-trip à 4 km/h, optimiste, énergique, où les territoires à la marge se révèlent sous un jour nouveau.”

Les voyages de Mat s’inscrivent dans ce que l’on appelle désormais le slow-tourisme. Mathieu prône d’ailleurs la redécouverte du temps long, la place centrale des rencontres et la découverte des paysages enchanteurs qu’offrent notre pays. De cette itinérance douce en mode backpacker, sont finalement nés un blog, un ouvrage et une série de vidéos.

“Découvrir la France comme un pays exotique”

Au travers du récit de son périple, Mat confirme que l’aventure peut être belle tout près de chez soi ! L’explorateur a souhaité vivre son aventure de la même manière qu’il l’aurait fait à l’autre bout du monde. Curieux de tout, conscient de la fragilité de la nature, mais aussi de la richesse des rencontres qui sont “le sel du voyage”, cet adepte de slow tourisme a su capter ce que les petits coins de France dépeuplés ont de mieux à offrir.

Berger au Pays Basque

Berger au Pays Basque

La richesse des rencontres

Tout au long de son voyage, il a rencontré ceux qui vivent dans ces départements parmi les moins habités. Il y a découvert des entrepreneurs, des agriculteurs, des politiques et toutes sortes de personnalités parfois atypiques, pour qui la vie ne peut se dérouler qu’ici, sur ce territoire qui les a vus naître, ou qu’ils ont choisi après une autre vie.

“J’ai découvert une campagne où il fait encore bon vivre, et j’ai rencontré ceux qui entretiennent une relation particulière avec leur territoire”.

Un patrimoine naturel exceptionnel

Outre les découvertes humaines, Mat en a réellement pris plein les yeux dans cette France préservée, presque brute, où l’industrialisation et l’urbanisation ont pris si peu de place. Une véritable immersion en pleine nature, à travers les forêts, les plaines, les montagnes et le long des cours d’eau.

“En marge des métropoles, ces territoires ruraux comptent la moitié des parcs naturels régionaux de France et quelques massifs montagneux : Massif Central, Morvan, Pyrénées… De grands espaces et des quasi-déserts d’hommes qui se prêtent particulièrement au tourisme vert.”

Brume sur le Morvan

Brume sur le Morvan

Un récit qui donne envie de marcher dans les pas de Mat pour une heure, un jour, une semaine ou qui sait… Plusieurs mois.

La rédaction