VTT : À 69 ans, il achève les 2 270 kilomètres du French Divide

C’est dans un raid XXL que s’est lancé Guy Brulon. À 69 ans, il vient d’achever le French Divide, un périple de 2 270 kilomètres à travers la France.

Il ne lui aura fallu que 14 jours, 3 heures et 36 minutes pour rejoindre la frontière espagnole au départ de la frontière belge, dans le cadre du French Divide 2020. Un véritable exploit pour Guitou, comme le surnomme ses amis du club VTTranzault. Le sexagénaire a remporté son pari en parcourant 2270 kilomètres et 32 000 mètres de dénivelé positif en moins de 15 jours. Le French Divide, c’est une aventure en ultra bikepacking, “sans assistance sur les plus beaux chemins de gravel et VTT de France. Son tracé suit en grande partie la route de Saint-Jacques de Compostelle”. 18% de route, 82% de chemin et 100% de dépassement de soi ! Certains estiment qu’il s’agit de la course la plus difficile de France

“Une sorte de Great Divide à la française. Relier la frontière franco-belge à la frontière franco-espagnole. Un road-trip à la limite entre le cyclo-cross et le VTT en utilisant les GR de Saint-Jacques de Compostelle et bien sûr en autonomie totale.”

Retour sur un raid hors-norme

Guy, le vétéran de la 5ème édition du French Divide, a fait un départ remarqué à Bray-Dunes, le 6 juillet à 6h30 du matin. Il avait déjà réalisé 200 kilomètres à la fin de la première journée. Il continuera en solitaire. Les deux concurrents anglais ayant pris le départ le même jour que lui ne le rattraperont pas. Le tracé l’a d’abord conduit vers le Grand-Est en longeant la frontière belge et luxembourgeoise. Il a ensuite rejoint Troyes. La descente vers le Sud s’est poursuivie en traversant le Massif Central en direction des Pyrénées. Pour finir, l’arrivée s’est faite à Mendionde. Le French Divide c’est un combat contre le temps, le sommeil et la fatigue. Aucune assistance n’est tolérée, y compris pour les nuits qui se déroulent parfois sous la voûte étoilée. Interrogé par les journalistes de la Nouvelle République, Guitou évoque ses nuits de repos.

“Pour l’hébergement, j’essaie d’aller quelques fois à l’hôtel, histoire de bien me reposer, sinon les nuits se passent à la belle étoile et même dans les… toilettes.”

Un défi “personnel et mental”

L’incroyable cycliste bientôt septuagénaire a fait sensation sur le parcours. “C’est un vrai défi personnel et mental car sur les quatre premières éditions, seulement la moitié des participants ont pu rejoindre le Pays Basque”. Et il n’en est pas à son premier exploit, puisqu’en 2018, il avait déjà réalisé le tour de France des frontières à vélo. 7 000 kilomètres parcourus avec son ami Pierrick Jampy, mais aussi leur mascotte Dino..

Genèse du défi

Depuis quelques années de nombreuses courses VTT ultra longue distance ont fleuri un peu partout en Europe. Naturaid en Sardaigne, Italy Divide, Alpi Del Mare Trail, Bear Bones au Pays de Galles, CAT 700 en Espagne ou encore Highland Trail en Écosse. Mais aucune initiative française n’avait été engagée jusqu’à ce que Samuel et Lionel organise un “petit trip vélo entre amis”. Ils souhaitaient simplement “vivre un défi commun chacun à leur niveau”, une traversée de la France par les chemins… Succès immédiat pour ce challenge inspiré de son cousin américain, le Great Divide qui traverse une partie du Canada et des États-Unis de Calgary à la frontière mexicaine…

Cet été, une petite centaine d’aventuriers s’élanceront sur les chemins de France pour réaliser le même exploit de Guitou. Vous les croiserez peut-être…

La rédaction