Vianney, amoureux des voyages à vélo et de la vie en pleine nature

“L’important, ce n’est pas la destination, c’est le voyage”, disait Robert Louis Stevenson. Et s’il est une star qui n’hésite pas à sortir des sentiers battus pendant ses vacances, c’est bien Vianney. Éco-voyageur de la première heure, le chanteur Vianney enchaîne depuis son plus jeune âge les périples à pied, en stop et à vélo les plus insolites .

Il est l’un des chanteurs les plus sympathiques de la nouvelle génération. Touchant par sa simplicité et son engagement humanitaire, fidèle à lui-même dans ses chansons et son style de vie.. Vianney se trace un chemin singulier dans le paysage musical français. Cette singularité lui vient peut-être de son éducation et de ses années sur les bancs de Saint-Cyr. Mais aussi sans doute de tous ces étés passés en pleine nature en tant que scout, puis chef de patrouille. Une vraie école de la vie pour le jeune Vianney, dont la deuxième passion après la chanson est le voyage… À pied, en stop et surtout à vélo.

Israël en stop

Ses road-trips ont commencé très tôt ! À seulement 18 ans, Vianney s’est lancé le défi de rejoindre Israël en stop avec en tout et pour tout, 100 euros en poche. Le périple s’est malheureusement terminé à Chypre faute de moyens.

Le tour de France en scooter électrique

Toujours avec 100 euros, Vianney a réalisé en 2012 un tour de France en scooter électrique. Il avait alors dormi chez l’habitant et partagé des moments incroyables avec des inconnus si accueillants.

Paris-Stockholm à vélo

En 2013, quelques mois seulement avant son premier succès, Vianney n’a pas hésité à faire Paris-Stockholm en vélo pour rejoindre une belle suédoise, Veronica. Deux semaines de vélo pour parcourir 3500 kilomètres ! Cette aventure lui inspirera le troisième titre de son premier album Veronica, qui raconte cette rocambolesque épopée.

Londres et Berlin

Quelques années après, c’est à la découverte de Londres et de Berlin que Vianney part à vélo. Un vélo acheté dans une déchetterie ! Quand il est sur son vélo, Vianney éprouve un sentiment de dépassement de soi qui semble être moteur dans sa vie. Interviewé par PurePeople, il résumait les émotions ressenties dans les moments les plus exigeants de ses voyages.

“Tu as faim, tu as froid, tu es perdu, et à la force de tes jambes, de tes bras, de ton esprit, tu réussis à avancer et à t’en sortir.”

En solitaire

Ces surprenants voyages sur les routes de France et d’Europe, Vianney les entreprend seul, face à lui-même, avec un équipement très simple. Une véritable inspiration pour tous ceux qui souhaitent vivre des voyages en toute simplicité, dans le plus grand respect de la nature et de tous ceux qu’ils croiseront.

Voir cette publication sur Instagram

je repense à la folie de ces 20 festivals du mois dernier, à vous aussi 🙏🏼 _____ Et j’ai retrouvé ma mer et mon vélo ❤️✌🏼

Une publication partagée par Vianney (@vianneymusique) le

La rédaction