carte welcome

Avec toute réservation, 1 an d'adhésion offert à la Carte Avantages Welcome.

10 000 offres sport et culture partout en France ainsi que 10% de remise sur vos futures réservations Welcome !

Tout ce que vous devez savoir avant de partir en randonnée

Randonner, ce n’est pas se balader… Emprunter les sentiers de randonnée nécessite une bonne condition physique, une préparation efficace, un équipement adapté et une prise d’information permanente. Avant de partir en randonnée, assurez-vous d’être bien préparé.

Parcourir les sentiers, suivre les cairns, franchir des cols, avaler les dénivelés, flirter avec les cimes et contempler la vallée sont les grands plaisirs de la randonnée en montagne. Nature, solidarité et bonne humeur sont toujours au rendez-vous en randonnée. Pour autant, il est important de garder en tête que cette pratique particulièrement exigeante, ne laisse aucune place à l’improvisation. Trop de randonneurs novices s’aventurent en montagne sans s’y être réellement préparés. Dans cet article, nous vous disons l’essentiel pour éviter les erreurs de base, et être tout à fait prêt, avant de partir en randonnée.

La préparation avant de partir en randonnée

La première chose à faire avant une randonnée, c’est planifier son itinéraire. Et tout est important. Départ, arrivée, tracé, distance, dénivelé, temps de transport, réservation de refuges… Il est fondamental de partir en ayant en tête chacun de ces paramètres. Les temps indiqués dans les guides sont approximatifs et ne tiennent pas compte des pauses. N’hésitez pas à prévoir plus de temps, et n’oubliez pas qu’il vaut mieux partir tôt, que se laisser surprendre par la nuit.

Quelques jours avant votre départ, commencez à consulter la météo. Si de fortes pluies ou des orages se sont abattus dans les jours qui précèdent le départ, il est possible que les sentiers soient encore assez boueux, glissants et donc plus dangereux. La veille et le matin du départ, consultez les prévisions météo locales. Rapprochez-vous des stations les plus proches pour obtenir les prévisions les plus fiables. Si des orages sont attendus et que vous maintenez votre périple, partez le plus tôt possible le matin pour limiter le risque.

Le dernier aspect de votre préparation est la condition physique. Vous sentez-vous fatigué ou rouillé après un hiver long et besogneux ? Avez-vous été malade récemment ? Vous sentez-vous stressé ? Si vous n’êtes pas certain de votre capital santé, prévoyez un itinéraire simple, et augmentez peu à peu les contraintes au fur et à mesure de vos sorties.

Couple heureux sur les sentiers de randonnée

L’équipement

La règle d’or au sujet de l’équipement est de s’en tenir au strict minimum sans pour autant oublier le nécessaire. Car une fois le parking derrière vous, le contenu du sac doit vous permettre de faire face à toute éventualité. Léger, imperméable, respirant, confortable et adapté à votre morphologie, le sac à dos devra absolument contenir de l’eau, de la nourriture, une trousse de secours, un vêtement pour affronter le froid et la pluie, un téléphone, un topo-guide papier ou numérique, une casquette, des lunettes de soleil, de la crème solaire, une paire de gants, un tour de cou, un couteau et un ou deux sacs plastique. Pensez à répartir la charge en respectant la “règle des trois épaisseurs” : Les objets légers au fond et au-dessus, ce qui est lourd au milieu.

Côté vêtements, pratiquez la technique de l’oignon. La première couche de confort est légère et respirante. La couche intermédiaire vous garde au chaud tout en évacuant l’humidité vers l’extérieur. La couche extérieure vous protègera quant-à-elle du vent et de la pluie.

Concernant les chaussures, choisissez des chaussures légères si vous partez sur les chemins moins techniques, mais pour les sentiers de montagne, privilégiez les chaussures de randonnée à tige haute, qui protègeront vos chevilles des torsions. Comme pour tout équipement de randonnée, faites le choix du matériel technique, léger, respirant et imperméable.

De plus en plus de randonneurs utilisent les bâtons de randonnée. Bien utiles dans les pierriers, sur les névés ou dans les sentiers escarpés, ils favorisent l’équilibre et limitent les blessures dans les descentes. Ne les utilisez toutefois pas en permanence, afin de travailler votre équilibre.

Tout savoir pour être prêt avant de partir en randonnée

Les bons comportements

Avant de partir en randonnée, soyez certain de bien connaitre le balisage. La France compte 180 000 kilomètres de sentiers balisés. Les balises se trouvent à chaque intersection et permettent de suivre la progression tout au long de l’itinéraire. Les couleurs blanc et rouge indiquent un sentier de Grande Randonnée. Le jaune et le rouge se trouvent sur les itinéraires de Grande Randonnée de Pays. Le jaune indique un itinéraire ne pouvant excéder une journée de marche. Quelles que soient leurs couleurs, les balises en forme de croix indiquent que vous êtes dans une mauvaise direction.

Tout au long de votre randonnée, pensez à surveiller votre rythme de progression, faites des pauses, hydratez-vous, normalisez votre glycémie avec des collations, et soyez attentif à vos signes de fatigue. N’allez pas au-delà de vos limites. Si vous vous sentez faible ou si les conditions météo se dégradent, n’hésitez pas à faire demi-tour ou à vous mettre à l’abri. Prévenez les secours si la situation vous semble hors de contrôle.

Groupe d'amis en montagne

La randonnée est une pratique aux mille-et-un plaisirs. Véritable ressourcement pour le corps et pour l’esprit, elle comble des centaines de milliers de sportifs chaque année. Suivre ces quelques conseils de base vous permettra de savourer l’instant, et de revenir de votre journée, heureux de l’exploit accompli et comblé des paysages que vous aurez pu admirer.

La rédaction

Retrouvez tous nos campings labellisés Randonnée sur la page Camping & Randonnée.