Le Jura a enfin son ultra-trail

Du 2 au 4 octobre 2020, s’est déroulée à Métabief la première édition de l’Ultra-Trail des Montagnes du Jura.

Les Alpes ont l’Ultra-Trail du Mont Blanc. Les Pyrénées ont le Grand Raid. L’île de la Réunion a la Diagonale des Fous. La Corse a l’Ultra-Trail di Corsica. Mais le Jura ne disposait pas encore de son ultra-trail. Face à l’engouement pour cette discipline, quelques passionnés ont relevé le défi d’organiser un ultra sur cette terre de ski nordique. Le 2 octobre 2020, 250 coureurs ont ainsi pu prendre le départ du premier UTMJ, à Lancrans.

5 courses aux tracés d’exception

Et il y en avait pour tous les goûts sur le massif jurassien pendant ce week-end automnal. Car outre l’UTMJ et ses 181,9 kilomètres et 7700 mètres de dénivelé positif, les organisateurs ont proposé quatre autres courses. La Franco-Suisse et ses 113,3 kilomètres et 4570 mètres de dénivelé, la Renarde et ses 72 kilomètres et 2320 mètres de dénivelé, la CMM et ses 37,5 kilomètres et 1050 mètres de dénivelé, et la Lynx et ses 18,6 kilomètres pour 690 mètres de dénivelé. Les tracés ont emprunté de nombreux tronçons de pistes de ski nordique et ont traversé quelques stations. Le parcours de l’UTMJ est d’ailleurs très largement inspiré de celui de la mythique épreuve de ski nordique du Jura, la Transjurassienne.

Une première édition dantesque

Pour cette première édition, les coureurs ont goûté à l’automne continental. Ils ont connu toutes les saisons en seulement quelques jours. Quelques clichés révèlent un beau ciel bleu, mais il faut bien reconnaître que les coureurs ont également eu droit à un terrain boueux, au vent, à la pluie et même à la neige !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Ultra Trail Montagnes du Jura (@ut_montagnes_du_jura) le

C’est même dans des conditions hivernales que se sont élancés les coureurs de la Franco-Suisse le 3 octobre, au départ des Rousses. À tel point que les organisateurs ont finalement dû raccourcir les tracés sur le secteur suisse de la Franco-Suisse et de l’UTMJ lors du deuxième jour. Les passages aux sommets du Suchet et de l’Aiguillon ont été supprimés. L’itinéraire est donc finalement passé par le ravitaillement de Grange Neuve, avant de rejoindre directement le ravitaillement de Pré Malvilain en passant par le col de l’Aiguillon.

Une magnifique première édition

Malgré les conditions météorologiques et la crise sanitaire, coureurs et organisateurs ont été conquis par l’UTMJ. Organisation parfaite, bénévoles souriants et motivés… Les coureurs n’ont pas tari d’éloges en remerciant les équipes sur les réseaux sociaux, qui ont également laissé éclaté leur soulagement après cette belle réussite.

“Et oui, on l’a fait ! Coureurs, bénévoles, partenaires et organisateurs, malgré des conditions décrites comme « dantesques », on l’a fait et nous pouvons que nous en féliciter. Bravo à tous pour cette première édition !”

Un grand bravo aux vainqueurs de l’UTMJ, Stéphanie Perriard chez les femmes et Fabrice Fauser chez les hommes. La Franco-Suisse a quant-à-elle été remportée par Emily Camier et Adrien Alix.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Ultra Trail Montagnes du Jura (@ut_montagnes_du_jura) le

Ne manquez pas le récap en vidéo de cette première édition mémorable de l’UTMJ.

La rédaction