carte welcome

Avec toute réservation, 1 an d'adhésion offert à la Carte Avantages Welcome.

10 000 offres sport et culture partout en France ainsi que 10% de remise sur vos futures réservations Welcome !

L’alpiniste Benjamin Védrines réalise la traversée de la Meije en 4h38

Pluie de records et de défis relevés sur les Alpes en cet été 2020 ! C’est au tour du guide de haute-montagne et alpiniste Benjamin Védrines d’établir le record de la traversée de la Meije. Dans les Hautes-Alpes, cette boucle au départ de La Grave est d’une beauté rare et d’une exigence certaine.

Gravir la Meije depuis la Grave en 4h38… Voilà donc un record inédit qu’il sera difficile de surpasser. Cette traversée de la Meije, aller-retour depuis La Grave en moins de cinq heures, n’est autre qu’une course de niveau D avec plus de 3 000 mètres de dénivelé. Pour le magazine Alpine Mag, ce temps est tout simplement “stupéfiant”… Et sur une portion où une “cordée rodée” aurait pris 5 heures, Benjamin Védrines a bouclé la traversée de la Meije du refuge du Promontoire au refuge de l’Aigle, en seulement 1h30.

Un parcours à pleine vitesse

Le tracé réalisé par Benjamin Védrines est tout simplement grandiose. Il est parti de la Grave, pour se rendre à la brèche de la Meije avant de rejoindre le refuge du promontoire. Il a ensuite entrepris les ascensions des sommets du grand pic et du doigt de Dieu, pour arriver au refuge de l’Aigle, avant de redescendre vers le pont des brebis et finalement La Grave et son église. La montée et la descente ont toutes deux étaient réalisées à une vitesse incroyable.

“Ça monte, ça descend, ce chemin de retour n’en finit jamais ! Pour autant, il fut un temps où mon pied se posa à l’entrée de l’église, avec une grande émotion qui surgit après avoir vécu cette ascension rapide mais très intense, vers le sommet de la Meije…”

“Je suis É-CLA-TÉ, mais vraiment physiquement crampé. Comme pas souvent. J’ai un peu trop tiré sur la machine. L’arrivée à La Grave s’est faite si on peut dire, sur les genoux !”

Village de La Grave avec pic de La Meije et glaciers sous la lumière du matin.

Mais pas de quoi décourager cet infatigable alpiniste, traileur, parapentiste, grimpeur, skieur et touche à tout de l’outdoor, déjà reparti pour d’autres aventures dans les Dolomites.

Un sportif outdoor touche à tout, épris de montagne

Né à Die dans la Drôme, Benjamin Védrines a grandi au pied de la Réserve Naturelle des Hauts Plateaux du Vercors. Montagnard passionné, ce guide de haute-montagne a finalement posé son sac dans le Parc National des Écrins, où il fait découvrir ces montagnes à un public de passionnés.

“Ici, aucune remontée mécanique, seulement des montagnes et des hommes qui marchent. Ce qui peut s’apparenter comme une pauvreté est en fait notre plus grande richesse. Une philosophie universelle qui transmet un message simple à toutes les générations : “fier de souffrir de mon corps pour un si joli décor” (Brassens !). Mouillons notre chemise, jouissons de toutes ces montagnes pures, rentrons fiers et fatigués.”

Benjamin excelle en alpinisme et en ski de haute-montagne, tout comme en escalade, ski de randonnée et free-ride. Au travers de ces disciplines exigeantes, il s’éloigne d’un monde urbanisé pour éprouver des sensations pures. Effort, dépassement, courage, mais aussi contemplation et méditation sont ses moteurs sur “ces massifs sauvages où le silence est roi”.

La rédaction