Le longe-côte, une randonnée pédestre aquatique idéale pour se tonifier

Parmi les sports nautiques, le longe-côte ne cesse de séduire. De plus en plus de pratiquants rejoignent les clubs qui se sont développés sur l’ensemble des littoraux français.

L’idée de cette pratique relativement récente est née dans l’imagination de Thomas Wallyn, entraîneur du club d’aviron de Dunkerque, qui souhaitait offrir à ses rameurs une alternative d’activité leur permettant de maintenir leur forme. Le coach ne s’était pas trompé. Cette pratique s’est développée, enrichie et étendue à toutes nos plages de sable. Et ce succès est à la hauteur de tous les atouts de cette discipline. Le longe-côte est un sport complet. Considéré comme l’un des meilleurs programmes minceurs, cette discipline est bénéfique pour le coeur, les articulations, la circulation et le dos. Elle a la particularité de tonifier le corps efficacement. La plupart des groupes musculaires sont sollicités.

Le principe de base

Pour bien commencer le longe-côte, il faut tout d’abord revêtir une combinaison et des chaussons en néoprène, adaptés à la température de l’eau, puis s’immerger dans l’eau jusqu’à hauteur du diaphragme. Il conviendra ensuite d’enchaîner de grands pas en se déséquilibrant vers l’avant. Contrairement à que que l’on pourrait penser, la suite est plus complexe qu’il n’y paraît. L’enchaînement des mouvements peut varier selon le sens des marées et des courants. Mouvements symétriques, asymétriques ou en double appui… C’est à ce niveau-là que se révèle la technicité de ce sport. Il est donc recommandé de faire ses débuts auprès d’un club. En longe-côte, il est également possible d’utiliser une pagaie qui servira d’élément moteur ou d’appui. Vous fournirez un effort musculaire intense mais non violent.

Longe-côte en baie de Somme

Des bienfaits spécifiques

Le longe-côte, surtout quand il est pratiqué dans une eau fraîche à l’automne ou au printemps, brûle des calories, draine la cellulite, active la circulation, galbe la silhouette et renforce le coeur… Mais ce n’est pas tout. En longe-côte vous travaillez en décharge, c’est à dire que le poids apparent est réduit, ce qui préserve les articulations. L’eau de mer et l’air marin apportent de nombreux minéraux dont l’organisme a besoin. La résistance de l’eau fait travailler les muscles à la fois en douceur et en intensité. Pour une pratique plus sportive, il suffit d’intensifier la fréquence d’enchaînement des mouvements, ou de sortir quand la mer est agitée pour travailler le franchissement des vagues.

Longe-côte à Saint-Cast de Guildo

Des paysages à couper le souffle

Le longe-côte se pratique sur toutes les plages de sable de France. Un extraordinaire terrain de jeu, des paysages de rêve le plus souvent parcourus en l’absence des touristes. En vous inscrivant dans un club de longe-côte, vous découvrirez l’enthousiasme et la convivialité qui y règnent. En rejoignant ces longues caravanes de marcheurs dynamiques, vous recevrez tous les conseils indispensables pour bien débuter.

Le longe-côte est un anti-stress naturel qui allie paysage de rêve, effort intense et santé préservée. On dit même qu’il est le meilleur des régimes et qu’il a un pouvoir rajeunissant. N’hésitez plus pour partir à l’assaut des vagues vêtus de combinaison.

Pour découvrir le longe-côte, nous vous donnons rendez-vous en Vendée, au Camping Le Rivage.  

La rédaction

Crédits images sous licence Creative Commons : Pierre André / CC BY-SA et APictche / CC BY-SA