Kevin Rolland : Déjà de retour malgré son dramatique accident

Il y a 10 mois, la star française du ski freestyle Kevin Rolland, faisait une dramatique chute lors d’une tentative de record du monde en quater-pipe. Il est de retour en pleine forme, et donne des nouvelles sur les réseaux sociaux depuis son fief à La Plagne.

Le savoyard Kevin Rolland est un skieur freestyle et acrobatique de talent. Médaillé olympique à Sotchi en décrochant le bronze, champion du monde de half-pipe en 2009, trois fois vainqueur des X Games de Aspen en super-pipe, le palmarès de ce jeune trentenaire est remarquable. Mais le 2 mai 2019, le rêve s’interrompt brutalement. Kevin est admis au CHU de Grenoble après une terrible chute le stoppant net alors qu’il tentait de battre le record du monde de saut sur un quater-pipe chez lui, à La Plagne. Un terrible choc pour sa famille, ses proches et tous ses nombreux fans venus l’encourager.

Un accident aux conséquences dramatiques

Fracture du bassin et des côtes, poumons et pancréas touchés, Kevin aurait bien pu perdre la vie une semaine seulement avant de devenir papa. Il s’est confié à ce sujet au journal l’Équipe.

“Je ne savais pas si j’allais pouvoir skier à nouveau mais ç’a été les deux semaines où j’ai été le plus heureux de ma vie. J’étais plein de motivation pour m’occuper de mon fils.”

Un retour inespéré sur les pistes de La Plagne

Mais l’histoire ne s’est pas arrêtée là. Coma, opérations, rééducation… De longs mois de patience et d’efforts qui ont finalement porté du fruit. Il y a quelques semaines, Kevin était de retour sur les pistes de La Plagne et partageait sa joie avec ses followers.

“Voilà une fin de rééducation comme je les aime 🙂 Ces derniers jours j’ai beaucoup skié chez moi à La Plagne et je me sens super bien 🙂 Je vais monter en pression semaines après semaines et je vais vous faire découvrir mon évolution dans une petite série d’épisodes qui vont s’appeler ‘One minute please’.”

Si rien n’est encore fait, Kevin pense parfois aux Jeux Olympiques de Pékin en 2022, mais ce ne sera “pas à tout prix”, comme il le déclare au journal l’Équipe.

“Je vais entrer dans la phase de redevenir athlète de haut niveau […] Quant aux JO, c’est dans la tête mais pas à tout prix. Après, si je suis capable de décrocher une médaille, je ne vais pas m’en priver.”

L’avenir se jouera donc aux JO ou dans le cadre d’une reconversion professionnelle. Affaire à suivre !… Quoiqu’il en soit, Kevin a trouvé son équilibre au sein de sa famille, et ça… Ça n’a pas de prix !

La rédaction