Grand spectacle : Un couple de pilotes descend le pic de Montaigu à VTT

Situé dans les Hautes-Pyrénées non loin du pic du midi de Bigorre, le majestueux Pic de Montaigu de la vallée de l’Adour est particulièrement prisé des randonneurs et des traileurs. Mais c’est avec leur vélo sur le dos que le couple de pilotes, Alexis Righetty et Fanny Boissieras ont entrepris l’ascension, avec comme objectif une vertigineuse et technique descente du Pic de Montaigu à VTT.

Le pic de Montaigu culmine à 2339 mètres d’altitude. Au départ de la vallée de Lesponne, les randonneurs gravissent 9 kilomètres et 1200 mètres de dénivelé en 5h30 pour en atteindre le sommet qui offre au plus courageux une vue à couper le souffle sur la vallée et les Pyrénées. Dimanche 24 mai au matin, sous un temps maussade, nuageux et humide, les deux courageux pilotes de VTT ont entrepris l’ascension et la descente qu’ils ont immortalisée dans une vidéo.

Alexis Righetti le déclare lui-même, il ne fait pas “du vélo en montagne”, mais bien de “la montagne à vélo”… Son objectif ? “Rider des lignes techniques et expo en haute montagne, parfois à la limite de l’alpinisme !” Tout un programme pour le couple qui s’est lancé une fois de plus avec enthousiasme dans une nouvelle expérience verticale entre ciel et terre. Comme toujours, le périple a tout d’abord été préparé sur cartes et sur photos. Alexis connaît bien les Pyrénées et cette connaissance lui permet de préparer la descente sur le papier avant de s’y engager.

Une ascension exigeante

Ce dimanche 24 mai, l’ascension vélo sur le dos a été exigeante et technique dans une humidité permanente. Les deux pilotes sont rompus à l’exercice et la beauté des paysages en forêts, le long des ruisseaux ou aux abords des prairies d’altitude et des névés, les encouragent à poursuivre leur défi. Ils croisent quelques randonneurs et traileurs admiratifs. Une fois la mer de nuages dépassée, les extraordinaires paysages pyrénéens se découvrent peu à peu. Après une courte pause au col de Tos, l’équipée fait route vers le lac de Montaigu. Plus que quelques efforts pour absorber les derniers passages qui zigzaguent à flanc de montagne et qui nécessitent presque de l’escalade. “Raide mais pas infranchissable” selon Alexis. “Le Montaigu porte bien son nom ! 2330 mètres… Pas très haut mais pointu !” Et au sommet un randonneur ébahi de voir arriver des grimpeurs vélo sur le dos, s’exclame, “Là je m’incline”…

Une descente impressionnante

Après un court repos bien mérité, Alexis et Fanny se sont ensuite enfin lancés sur la face ouest. “Un peu violent le départ !”… Certains petits passages ne pourront d’ailleurs pas être franchis à vélo, mais pour le reste, l’expérience verticale sur une pente très exposée sera au rendez-vous. Difficile de démarrer par les parties les plus techniques. Arêtes, pierres, rochers, sentiers étroits… Une chute sur de telles pentes le long des falaises pourrait bien être fatale. De retour au niveau des prairies, l’herbe mouillée complique les choses. Le sol est glissant. Puis une légère galère dans le torrent avant le sprint final à travers la forêt. Une incroyable journée, dont le récit en vidéo est disponible sur Youtube.

Découvrez la vidéo d’Alexis Righetti dans son intégralité :

La rédaction

Crédit image : Wikimedia Edgard Floor / CC BY-SA