Comment reconnaître une baïne et réagir face à ce courant d’arrachement ?

À marées montante et descendante, un danger invisible guette les estivants sur la côte Atlantique. Les baïnes, sont très répandus sur notre littoral. Ces courants d’arrachements si spécifiques sont malheureusement à l’origine de trop de noyades. Pour profiter des joies de la plage en toute sécurité, apprenez à reconnaître une baïne et à vous extraire de ce courant d’arrachement.

Qui n’a jamais nagé vers le large avec plaisir, avant de se retourner et de constater que la côte est bien plus éloignée que ce qu’il pensait ? Si ce danger existe partout, il est encore plus prégnant sur les côtes Atlantique. La présence de zones plus profondes entre deux bancs de sables favorise en effet la formation d’un courant d’arrachement. La célèbre baïne… Ce phénomène bien connu est très répandu sur notre littoral. Nageurs, plaisanciers et même surfeurs, se laissent malheureusement trop souvent surprendre.

Reconnaître une baïne

Quand une zone calme se dessine entre les vagues qui déferlent, méfiance… C’est précisément le signe qu’il existe un courant de baïne à cet endroit. Dans ces zones plus profondes peu propices aux vagues, des courants d’arrachements se forment. L’absence de vagues laissent penser aux nageurs peu initiés que la zone est plus calme pour nager. Bien au contraire… Le danger se situe sous la surfaceles courants d’arrachement peuvent être particulièrement violents. Pour éviter les baïnes, nagez plutôt dans les zones où les vagues se cassent.

Reconnaître un courant de baïne

Reconnaître un courant de baïne

Réagir face au courant d’arrachement

Quand on est pris dans un courant de baïne, la principale erreur est de vouloir retourner à la plage par le chemin le plus court, c’est à dire la ligne droite, et de nager directement contre le courant. Nombre de baigneurs arrivent ainsi à l’épuisement. Certains trouvent même la mort par noyade dans les courants d’arrachement. Lutter contre le courant est inefficace et même dangereux. Pour s’extraire d’un courant d’arrachement, il existe deux méthodes.

La première consiste à se laisser porter par la baïne jusqu’à en sortir naturellement, avant de regagner la plage en nageant en dehors du courant dans la zone indiquée par les flèches vertes sur le schéma. Cette méthode implique que la victime est un bon nageur et qu’elle ne souffre pas d’anxiété au large.

La deuxième méthode, consiste à nager de manière parallèle à la plage pour s’extraire du courant. Une fois sorti de la baïne, le nageur peut se diriger vers la plage. Il est alors poussé par un courant favorable et aidé par les vagues qui le ramènent vers le rivage.

Reconnaître un courant de baïne

Savoir s’extraire un courant de baïne

Si vous ne parvenez pas à revenir sur la plage, restez calme et essayez d’attirer l’attention des sauveteurs ou des vacanciers. Ils finiront par vous voir et par vous porter secours.

La rédaction